Extrait du Manuel « Analyse de données pour le Jeu Vidéo : Méthodes et Bonnes Pratiques ». Les KPIS d’engagement.

Posted by on 20 mai 2013 in Analytics, Blog, Conseils gratuits, Engagement, KPIS, Manuel, Reporting, Rétention | 0 comments

Cet article est l’occasion de découvrir plus en détails le Manuel « L’analyse de données pour le Jeu Vidéo : Méthodes et Bonnes Pratiques ». Celui-ci sortira le 22 Mai, lors de la Conférence « Laboratoire des Mondes Virtuels : Optimiser nos Jeux à l’ère du Jeu Connecté ». Il est déjà disponible en pré-commande, à un tarif préférentiel pour les adhérents de Capital Games.

En attendant sa sortie, dans 2 jours, nous vous proposons de découvrir en avant-première, plusieurs extraits du manuel.

Cette article est le dernier d’une série sur le contenu du Manuel. Aujourd’hui, après avoir découvert ce que sont les analyses simples, les tests AB, le data-mining et les KPIs, puis avoir passé en revue les KPIs d’audience et de monétisation, étudions plus en détails les métriques utilisées comme KPIs de mesure de  l’engagement.

Les métriques d’engagement

Ces métriques vous permettent  de mieux comprendre comment les joueurs jouent à votre application et de mesurer leur engagement vis-à-vis de celle-ci.

Rétention

Les ratios de rétention permettent de savoir combien de temps l’application à réussi à capter les joueurs nouvellement acquis.

Elle s’observe par cohorte, en comparant le nombre d’utilisateurs revenus sur le jeu « n » jours après leur inscription et le nombre de joueurs inscrits initialement. On parle de Rétention D+n.

Généralement, on regarde les rétentions à D+1, D+7 et D+30.

Stickiness factor

Le stickiness factor représente à quel point les joueurs sont fidèles à l’application (sticky signifie collant en anglais). Pragmatiquement, il représente la fréquence de connexion des users, en comparant les audiences sur des périodes différentes.

La formule la plus classiquement utilisée est le quotient du DAU par le MAU.

Pour faire simple, un stickiness factor de 1 signifie que tous les joueurs se connectent en moyenne tous les jours. Un stickiness factor de 20% signifie que les joueurs se connectent en moyenne 6 jours sur 30 (20% = 1/5è = 6/30).

Description des sessions ou du temps de jeu

Il est coutume d’utiliser des métriques descriptives du temps de jeu afin de mesurer l’engagement du joueur. Par exemple, le nombre de sessions sur la période concernée, le temps total de jeu, ou la durée moyenne des sessions.

 

En achetant le Manuel « L’analyse de données pour le Jeu Vidéo : Méthodes et Bonnes Pratiques », vous découvrirez également de nombreux conseils pour calculer ces métriques (formules précises, recommandation d’outils…) et pour les manipuler avec maîtrise et précaution (prévention des erreurs classiques, approfondissement du sens des métriques, choix des métriques en fonction des besoin de reporting…).

LudoStat reste également disponible pour tout complément d’information sur ces questions.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>